3. Le métier aujourd'hui

Les points de vente se répartissent, à part égale, entre des Crémiers-Fromagers sur marchés (ou non-sédentaires) et en magasins.


Les commerces sur marchés
Le Crémier-Fromager est non-sédentaire et doit s’adapter continuellement à une nouvelle clientèle.
Tenir un marché exige une bonne santé physique (le vendeur étant souvent soumis aux aléas climatiques). De nombreuses manipulations sont à prévoir pour monter les étals et mettre en place quotidiennement les produits. Cependant, ce mode de vente convient tout à fait aux « nomades » qui aiment aller à la rencontre de leurs clients. Certains professionnels disposent de camions équipés de toutes les commodités spécifiques à la vente de fromages et de produits laitiers. Généralement, ils exercent leur activité sur marché et changent tous les jours de lieux de vente. Ce type de point de vente permet d’aller à la rencontre de multiples clients sans avoir à réaliser des démontages successifs de l’étal en changeant de lieux.


Les commerces en magasins permettent de réaliser des étalages et des vitrines attrayantes. Des activités annexes peuvent y être proposées (livraisons, restaurants, plateaux, coin dégustation …). Le magasin est intégré dans une vie de quartier.


A noter !
Le métier est à la mode ! Le fromager est reconnu comme un professionnel qui propose des produits hauts de gamme. Ainsi, il ne vend pas que du fromage car il sait être force de conseils (recettes, préparations, conservation, alliance avec les mets). Il sait faire découvrir de nouveaux produits et s’adapter aux goûts des consommateurs.

Sur un concept d'AGEFA PME, une co-réalisation des enseignants, du Ministère de l'éducation nationale, de l'ONISEP et du LEDEN.
Tous droits réservés.