1. Description

Le Crémier-Fromager vend au détail du fromage et des produits laitiers. Ces dernières années, la profession a beaucoup évolué sous l’influence de la clientèle. Le métier de crémier d’antan a laissé place au fromager. Ce dernier vend moins de beurre, de lait et d’oeufs. En revanche, il est devenu un vrai spécialiste du fromage dont il commercialise une large variété. Il est courant de découvrir des points de vente avec plus de 150 sortes de fromages.

Pour réussir dans ce métier, connaître les fromages ne suffit pas. Il faut, en outre, être un commerçant dans l’âme et les aspects techniques de la vente du fromage doivent être également connus (découpe, conseils, emballage…). De même, il faut une très bonne connaissance des principaux fromages de chaque famille, tant dans les domaines de leur production, de leur fabrication, que dans leur affinage ou dans leur conservation.

La connaissance des sensations gustatives que procurent les fromages, des alliances avec le pain, les boissons, les confitures sont indispensables pour devenir un bon spécialiste. Le Crémier-Fromager est aussi un bon gestionnaire et un professionnel attentif au respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.


Avantages
C’est un métier de contact et de convivialité. Le Crémier-Fromager est l’interface entre la fabrication et les goûts des consommateurs. Ce métier est l’occasion d’exprimer son professionnalisme à travers la connaissance des produits mais également sa créativité dans les présentations et la mise en valeurs des fromages.


Inconvénients
Les rythmes de travail sont décalés par rapport aux habitudes de vie en général : l’activité est accrue le week-end et pendant les fêtes. De plus, le crémier travaille le plus souvent en station debout.

Sur un concept d'AGEFA PME, une co-réalisation des enseignants, du Ministère de l'éducation nationale, de l'ONISEP et du LEDEN.
Tous droits réservés.